Ecriture créative de fiction. Des propositions d'écriture rythmeront les journées autour du thème proposé.

Dates : au choix : 11 octobre et 8 novembre 2018 ; 10 janvier, 7 février et 2 mai 2019 - De  10 H à 17 H

Lieu : Namur - Librairie Papyrus

Animation : Eva Kavian

InscriptionsCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 0473 726823

Tarif : Possibilité de s'inscrire à la journée (70 €) ou à l'ensemble (60 €/jour)

Public : Adultes ayant une pratique de l'écriture de fiction

Descriptif :

11 octobre : Camping, village, immeuble et autres microcosmes
8 novembre :  A partir de Cervantès 
10 janvier :  Ecriture mosaïque 
7 février :  A partir de Roland Barthes (fragments du discours amoureux) 
2 mai :  A partir de Rabelais

Les journées

Note : les journées peuvent être développées en stages ou en cycles, les intitulés ci-dessous sont des exemples parmi d’autres.

  • Sensibilisation : initiation à l'écriture créative de fiction
  • Architecture du texte  : expérimenter différentes constructions de textes
  • Carnet de voyage : écrire un carnet de voyage imaginaire
  • Immeuble : imaginer un immeuble, le remplir, pour nourrir l'écriture narrative
  • Entrer dans un personnage : entrer dans d'autres voix, d'autres identités, d'autres vies.
  • Créer des personnages  : si le personnage n'est pas un être imaginaire, mais un égo expérimental, comme le dit Kundera, il est question de le créer, mais aussi de le découvrir, de le rencontrer, de voir ce qu'il fait dans telle ou telle situation.
  • Vie de quartier : imaginer un quartier, le remplir, pour nourrir l'écriture narrative
  • Donner à voir : ne pas être dans l'explication, mais dans le « donner à voir, à sentir »…
  • De la réalité à la fiction : entrer dans la fiction à partir de la réalité
  • Le point de vue : expérimenter différents types de narrateurs
  • Style et son : élargir sa palette, en essayant autre chose. Travail à partir de la musique du texte
  • De la mémoire à la fiction : écrire de la fiction à partir de ses souvenirs
  • L'arbre généalogique : créer un arbre généalogique, apprendre à le lire, à écouter les histoires qu'il porte, avant de les écrire.
  • Ecrire pour les enfants : écriture de fiction, pour jeunes lecteurs
  • Ça n'arrive que dans les livres : écriture de l'improbable
  • Ça se passe ailleurs : écrire de la fiction, avec pour décor des lieux que l'on ne connaît pas 
  • Du personnage à l'histoire : laisser émerger l'histoire à partir du personnage
  • Erotikos : écriture érotique
  • Pas besoin d'animateur : dans l'idée que la contrainte peut susciter le texte, apprendre à se construire une contrainte
  • Ecrire pour faire rire : écriture humoristique
  • Le musée des gens heureux : portraits
  • Autoportraits : tenter l'autoportrait, dans une démarche créative
  • Un petit ciné ? : travail sur l'organisation des plans, scènes, d'un récit linéaire
  • Le carnet de X : création d'un personnage à partir de son carnet de notes
  • Si tu chantes moi j'écris : histoires, moments, écrits en quelques lignes, à partir de quelques chansons (qui racontent des histoires en quelques lignes)
  • Les journées Proust : journées organisées à partir de la démarche de Marcel Proust (différentes thématiques possibles : les lieux, les noms, la mémoire…)
  • Initiation à la nouvelle : courtes nouvelles, afin de découvrir et d'expérimenter le genre
  • Ecrire avec Cervantès : le couple littéraire de fiction, les figures de style pour caractériser un personnage, les personnages monolithiques, etc
  • Ecrire avec Rabelais : chercher un personnage dans notre propre démesure et le développer, travail du sujet, retrouver et explorer notre liberté dans l'écrit
  • Vos personnages souffrent  : explorer les souffrances (physiques, psychiques et autres) des personnages de fiction.

Les journées mosaïques

Note : les journées mosaïques ne sont pas détaillées, nous jouons de la surprise… Mais elles travaillent une structure de texte particulière, puisque chaque texte écrit doit se suffire à lui-même, et l'ensemble doit former un tout, dont on ne saurait enlever une pièce, travaillant aussi avec les « blancs » entre les textes.  

  • Le sondage : journée mosaïque (structurée par un thème et des voix)
  • Pierre appelle Paul : journée mosaïque (écriture épistolaire)
  • La caméra bouge : journée mosaïque (une même histoire, différentes prises de vue, différents angles)
  • Les mots du cinéma : journée mosaïque (structurée à partir du vocabulaire cinématographique)
  • L'amour et autres tentatives : journée mosaïque (à la découverte de son « univers romanesque »)
  • La saga en pointillés : journée mosaïque (histoire d'une famille)
  • Le temps saucisson : journée mosaïque (le texte sera structuré à partir d'une contrainte temporelle)
  • Sensibilisation : initiation à l'écriture mosaïque
  • Question de point de vue : journée mosaïque (faire avancer un récit avec différents points de vue)
  • C'est la première fois : journée mosaïque (le texte sera structuré à partir d'une contrainte thématique)
  • Autoportraits : journée mosaïque (chaque texte sera un autoportrait)

Les stages et les cycles

Note : toutes les journées précitées peuvent être organisées et donc développées sous forme de stage de deux ou trois jours, ou de cycles de plusieurs séances. Les stages qui suivent (sauf celui de la nouvelle) peuvent être organisés en cycles.

  • Ecrire une nouvelle : écriture d’une nouvelle de 10 à 15000 signes. Supervision individuelle à la demande, tout au long de l’écriture. (2-3 jours)
  • Initiation à l’écriture de fiction (2 à 7 jours)
  • Plus je m’écris, plus je me cache : écriture créative à partir de soi (cf. le travail de Sophie Calle) 2 à 7 jours
  • Autobiographie, autoportrait et c° : écriture autobiographique sans déballage intime, nécessité créative, recherche du ton, du style, de la forme (2 à 7 jours)
  • Le décameron : écriture sous contrainte forte (3 à 10 jours)
  • Ecriture mosaïque : initiation et mise en projet (2 à 7 jours)
  • Initiation au récit de vie
  • Ecrire, choisir et raconter, textes courts : 4 à 7 jours
  • L’univers du personnage : faire émerger un personnage, le creuser
  • Préparer l’écriture d’un roman
  • A la carte : chacun vient avec sa demande.
  • Sainte Radegonde et compagnie : créer un village de province, le faire vivre à partir de quelques éléments de son folklore. Mettre en place une dynamique narrative.
  • Ecrire, choisir et raconter, textes longs : 4 à 7 jours
  • Desperate housewriters : 7 jours, écriture d’un texte long, avec travail du scénario préalable et expérimentation des outils de la série télé.