« Aganippé » est le nom d'une source située en Béotie, au pied du mont Hélicon. Selon la mythologie grecque, elle jaillit sous le sabot de Pégase et fut le séjour préféré des muses… Les poètes cherchant l'inspiration venaient s'y abreuver.

Les ateliers d'écriture d'Aganippé se veulent être un lieu, un « séjour agréable », qui suscite en chacun la démarche vers sa propre écriture. Un lieu où trouver ce « quelque chose » qui fait écrire. Au fil du temps, la spécificité de nos ateliers s’est précisée et nous nous inscrivons clairement dans les ateliers de création littéraire de type formatifs (permettant et suscitant une évolution en plusieurs niveaux, du débutant au romancier), pour un public adulte.

Les premiers ateliers d'écriture développés en Europe (France) datent des années 70. Leurs méthodes, objectifs et publics se sont diversifiés depuis, et c'est au début des années 80 que la Belgique s'est éveillée elle aussi à ce mouvement. Si chaque atelier a sa démarche et son public particuliers, tous proposent un travail en groupe. Etre ensemble pour apprendre à écrire seul, éprouver ensemble le plaisir de jouer avec les mots… Le travail en groupe ne permet pas l'économie du travail solitaire, mais il favorise son avancée, ou la soutient. Les ateliers d'écriture se définissent en fonction du public, des objectifs poursuivis (récréatifs, sociaux, thérapeutiques, littéraires), et selon toute une gamme de critères (écrire chez soi ou durant la séance, commenter sur les textes ou pas, selon aussi la taille du groupe, le genre littéraire des productions, etc).